« Les citations dans mon travail sont comme des voleurs de grands chemins qui surgissent en armes et dépouillent le promeneur de ses convictions » (Walter Benjamin)

Accueil > L’argent > A qui perd gagne

A qui perd gagne

jeudi 5 juin 2008

Si la valeur des obligations émises par une banque décroit en raison de la méfiance des investisseurs, la banque comptabilise cette dépréciation comme un allègement de sa dette, ce qui… améliore son bilan ! C’est ainsi que Merrill Lynch, Citigroup et quatre autres banques US ont fait apparaître dans leurs livres 12 milliards de « revenus ». (Source : le Radar de Contreinfo.info, 4/6/08).

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact