« Les citations dans mon travail sont comme des voleurs de grands chemins qui surgissent en armes et dépouillent le promeneur de ses convictions » (Walter Benjamin)

Accueil > L’argent > Conclusions

Médium 16-17

Conclusions

Recouvrer l’autonomie

Paul Soriano, samedi 31 mai 2008

L’argent, médium sans autre qualités que celles qui lui confèrent fluidité et fiabilité, tend à produire un « homme sans qualités ».

Côté « consommateur » : un sujet dépourvu des qualités nécessaires à la production de ce qu’il peut se procurer avec de l’argent sur les marchés ; sans autres qualités que celles que lui confèrent les marques qu’il consomme ou affiche. Un homme fluide, et même fiable à sa manière, dans la simple mesure où l’on peut compter sur lui.
Côté producteur : l’externalisation d’un grand nombre d’activités réduit également le spectre des qualités requises aux capacités qui permettent de « créer de la valeur », soit du côté du marketing (capacité à développer de nouvelles marchandises) soit directement du côté des métiers de l’argent (dont le trader serait l’idéal-type). Un producteur tout aussi fluide (« flexible ») et fiable (« responsable ») que son avatar consommateur avec lequel il tend du reste à se confondre.
L’un et l’autre affranchis de leurs dépendances à l’égard de la proche communauté pour se trouver de plus en plus asservis, tant à la société globale qu’aux dispositifs de l’argent numérique.
Dans cette perspective, ruses et résistances, dans leur grande diversité, répondent peut-à être une commune aspiration : recouvrer l’autonomie dans un monde où l’organisation (finance et marketing) et la matière (production, économie réelle) ne seraient plus écartelées dans une intenable « division internationale du travail ».

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact