« Et si je me trompe, je sais que vous me corrigerez » (Jean-Paul II)

Accueil > Thématiques > Politique

Politique

Paul Soriano, 9 juillet 2020

Modifié le : 6 septembre 2020

« S’ils ont écrit de politique, c’était comme pour régler un hôpital de fous. Et s’ils ont fait semblant d’en parler comme une grande chose, c’est qu’ils savaient que les fous à qui ils parlaient pensent être rois et empereurs. Ils entrent dans leurs principes pour modérer leur folie au moins mal qu’il se peut… » (Pascal)

Pourquoi les définitions de la politique que proposent les manuels spécialisés sont-elles à ce point déficientes qu’elles désignent souvent, sous le nom de politique, le gouvernement, ce qui n’est certes pas la même chose ? Pire, quand la politique est évoquée, elle apparaît parfois comme ce qui fait obstacle (dissensus, divisions) au « bon gouvernement » (consensus, union).

À la décharge des auteurs, il faut reconnaître que le mot politique charrie d’innombrables acceptions. Partant de la définition la plus large et la moins éclairante (« ce qui touche aux affaires de la cité ou de l’État »), on diversifie par le genre pour le substantif (le ou la politique) ; mais c’est surtout l’adjectif qui multiplie les acceptions, qualifiant des situations et des comportements, des personnes et des choses, des vertus (un fin politique) et des vices (politicard), etc.


    Mot-clé : #politique

    51 article(s).