« Et si je me trompe, je sais que vous me corrigerez » (Jean-Paul II)

Visiteurs connectés : 3

Accueil > Chroniques > Saillies

Saillies

Paul Soriano, 1er novembre 2020

Modifié le : 1er novembre 2020

Saillies, aphorismes et autres perfidies… contre la langue de poix, cette novlangue de l’époque, qui souille les mots, englue la bouche et la pensée

Cliquer sur le mot pour faire saillir la saillie…

#jesuischarlie

Viralisé par le réseau, un simple tweet a fait d’un JE un NOUS… Mais si ces « JE », et si ce « NOUS », n’étaient en définitive que des « ON » ?

Abstraction

A l’ère numérique, l’abstraction migre du domaine de la pensée à celui de l’informatique : réduction des êtres à des ensembles de données (data) susceptibles d’être calculées par une machine. L’abstraction ne s’opère plus par concept, espèce, genre, mais par simulation.
Pour mémoire : la notion d’abstraction s’est d’abord appliquée au rapt, à la chirurgie (ablation) et enfin à l’isolement (s’abstraire du monde).

Algorithmes

Des êtres invisibles et silencieux qui se nourrissent de données, tandis que les humains numérisés croient encore qu’ils existent, et qu’ils échangent entre eux des informations, des idées, des jugements, des sentiments. Le plus souvent à notre insu, une machine nous simule, nous émule et nous calcule.

Anachronique

On vit toujours au présent, forcément, mais à notre époque, les archives numériques prolifèrent, à la disposition de tous : passé, présent et futur, mémoire, actualité et prévisions se télescopent dans le tout-numérique de la « conscience collective » ; du coup, c’est la chronologie qui ne suit plus ; et le « progrès » : c’était mieux avant-hier ? Le numérique, c’est la machine à démonter le temps.
Voir : Temps ; Histoire (fin de l’).

Animalisme

On ne prend plus les animaux pour des machines. En conséquence, la torture et le massacre d’êtres vivants dans les labos, les élevages et les abattoirs suscitent l’indignation. Tant mieux… Renouer avec l’animalité de l’homme lui restitue paradoxalement ce dont la pensée moderne l’avait dépouillé : son corps, et son âme (l’animal, comme son nom l’indique, est un être animé).

Art contemporain

« Ceci n’est pas un urinoir »

L’art contemporain dépouille les objets de toute visée pratique, pour les « émanciper » de l’usage, c’est-à-dire du corps ou plutôt de la chair… Démarche puritaine théorisée par le surréalisme (Breton : « traquer la bête folle de l’usage ») : les montres molles ne donnent pas l’heure, et pisser dans un urinoir (de Duchamp) peut vous valoir une lourde condamnation – il serait prudent d’accrocher un avertissement : « ceci n’est pas un urinoir ».

Bêtise

« Un réseau intelligent peut se contenter d’usagers idiots » (Nicholas Carr)
Voir : néo-cons

Bobo

En tout homme/femme de notre temps veille un bobo (sans féminin pour le moment, « bobonne » ne convient pas). Si vous ne le voyez nulle part, c’est qu’il est partout en ville (urbain trop urbain). Nietzsche en a donné par avance un portrait saisissant : le dernier homme.
Bobos nippons, sénégalais, biélorusses ou kosovars. Post- ou transnational, les traits convenus de sa souche d’origine l’écœurent : l’Italien arrête les pâtes et, alors que les bobos de tous les pays se gavent de sushis, le bobo nippon les fuit, au profit de lasagnes végétariennes arrosées d’un saké ouïghour sans alcool.
Voir : Bourgeois.
Ne dites pas à ma mère…

Body Building

En Californie, vous croiserez des corps body buildés, tellement travaillés qu’on les dirait déjà artificiels, aussi lisses que des personnages de jeu vidéo ; mais aussi (la chair se venge !) des corps obèses, des corps anorexiques et des militants véganistes refusant de nourrir leur chair avec celle des animaux… Ou bien des corps voilés - d’autant plus désirables ?

Bohème

A propos du jeu vidéo Kingdom Come : Deliverance, un expert déplore « le choix polémique [sic] des développeurs de représenter une Bohême médiévale exclusivement blanche. » Blanchir le Bohémien (mélange de Celtes, de Germains et de Slaves), c’est « polémique », en effet.
Chacun sait (devrait savoir) que la Bohème médiévale était peuplée de Noirs et de Peaux-Rouges. Vérité « alternative » mais progressiste.

Bourgeois

Le bio, c’est ce qu’il récolte en ville dans son caddie, en traçant son sillon dans les boutiques du même nom. Sa campagne, elle est électorale ou commerciale.

Un bourgeois qui vote écolo c’est un bourgeois qui a peur, vert de peur : peur de manquer, de souffrir (du froid ou du chaud) ou d’être empoisonné, peur de mourir… Pire : peur d’être blâmé par ses semblables. Un bourgeois, quoi !

Bullshit Job

Si tu n’arrives pas à expliquer ton métier en moins de 30 secondes à un enfant de dix ans, alors tu exerces probablement un bullshit job.
Les CV anonymes ne seront plus manuscrits, mais « rédigés de manière dactylographiée ». Ils ne « comporteront plus ni le nom, ni le sexe, ni l’âge, ni la nationalité du candidat » et ne seront pas « accompagnés d’une photo ». Ni vu ni connu, mon nom est personne, homme/femme sans qualité. Idéal pour un bullshit job.

Voir Chief Happiness Officer.

Caméra

Slogan de l’époque, au temps de Snapchat, Instagram, et autres vidéos tweetées : « cours, cours, caméra, le nouveau monde est devant toi ».

Célébrité

Quinze minutes de célébrité à la télévision, quinze secondes d’attention sur les médias sociaux. Délation en milieu numérique : le sale quart d’heure de célébrité (Pierre Chédeville).
Voir : Fouille merde.

Cerveau

Une créature des profondeurs au cerveau minimal erre longtemps avant de trouver un point où se fixer… « Dès qu’elle l’a trouvé, elle survit en se dévorant elle-même. Et ce qu’elle dévore d’abord, c’est son propre cerveau. Ce minimum de matière grise, qui ne lui servait qu’à trouver son lieu, elle n’en a plus besoin, donc elle le dévore. Je me demande si l’espèce humaine n’est pas en train de suivre le même parcours. »

(Jean Baudrillard, Les Exilés du dialogue. Entretiens, Galilée, 2005).

Chair à canon (électronique)

Dans les jeux vidéo les plus populaires, les corps ne sont que des spectres numériques joyeusement massacrés, de la chair à canon électronique pulvérisée ; idem, mais pour de vrai, dans la guerre des drones.

Charabia

« Charabia : maniérisme d’un monde sans manières » (Jean Baudrillard)

Cloître

Espace clos ouvert sur l’infini.
« Il faudra bientôt construire des cloîtres rigoureusement isolés où ni les feuilles ni les ondes n’entreront…. On y méprisera la vitesse, le nombre, les effets de masse, de surprise, de contraste, de nouveauté et de crédulité. C’est là qu’à certains jours on ira, à travers les grilles, considérer quelques spécimens d’hommes libres » (Paul Valéry)

Coming out

Aveu public d’un objet de honte devenu objet de fierté.
Touche le plus souvent au sexe ou à l’argent, avec un rien de provocation. Exemples : « Oui, je suis bi, et j’en suis (doublement) fier » ; « Oui, je suis riche ! Et je vous emm… ».

Communication

Technique de dissimulation

Complotisme

Et de droite et de gauche. La gauche débusque les complots des classes dominantes. La droite, ceux des forces de gauche qui veulent abattre les classes dominantes. Et les extrêmes, de droite et de gauche, font la synthèse.
Théorème : toute dénonciation du complotisme tourne automatiquement au complotisme.

Confession

Les adulescents d’aujourd’hui, comme ceux d’avant-hier ont des états d’âme, mais curieusement, au lieu de les confier à un journal intime, ils les publient sur Facebook.

A la différence de la confession catholique (secrète), la confession protestante à l’américaine est publique : groupes de témoignages ou de thérapie, sur le modèle des Alcooliques Anonymes… De l’intime au grand public, sans médiation : l’animateur de groupe n’est qu’un sous-médiateur à qui manque l’essentiel : le pouvoir de donner l’absolution. Quant à l’audience, elle se contente d’applaudir la performance, on est déjà dans le show, pas loin du showbiz. Incurable vulgarité…

Conservateur

« Conservateur : homme d’Etat féru des maux déjà existants, à la différence du Libéral qui désire les remplacer par d’autres » (Ambrose Bierce)

Cool

Cool, c’est à peu près n’importe quoi. Et c’est ça qui est cool, justement.

À défaut de définition positive, qu’est-ce qui n’est pas cool ? Couramment, c’est quelqu’un ou quelque chose qui fait obstacle au désir : le Décalogue c’est pas cool. Mais le moins cool au premier abord est susceptible de le devenir : un pré-ado confronté à un mot savant comme « épistémologie » peut s’écrier : « cool, ce mot ! ». Il y a quelque chose de cool chez le Taliban, ne serait-ce que son look et ses fringues… À noter un joli gallicisme un peu démodé : cool, Raoul !

Corps

Un corps, on le voit, on le sent et on le goûte ; on le touche et on l’entend aussi…

Un corps sur écran, même nu, est un corps parfaitement puritain. Sans saveur, il ne sent pas la rose (ni la merde), il n’émet aucun bruit suspect, on ne peut pas le toucher. Qui peut croire à la présence réelle au vu d’un selfie rigolard ? Dépourvu de la moindre aura, il ne prétend même pas au statut d’auto-portrait

Périssable, asservi au plaisir et livré à la douleur, le corps est le fardeau de l’homme occidental, qui entend bien s’en libérer.

Dieu (la place de)

La mort de Dieu libère la place, et n’importe quoi peut alors l’occuper. Un athée, c’est quelqu’un qui refuse d’appeler Dieu « Dieu » et préfère lui donner un autre nom.

Digital

Le mot « digital » change de sens de part et d’autre d’un écran de smartphone. Coté usager, il désigne les doigts, de l’autre côté, il signifie « numérique ». Cherchez l’erreur… D’un côté le monde des corps, les gros doigts qui souillent l’appareil ; de l’autre un monde virtuel, sans corps, désincarné : la guerre des mondes a trouvé sa frontière… Il est temps que l’homme cesse de parasiter la technique.

Diligence (effet)

Les premières automobiles ressemblaient à des voitures à cheval sans cheval.
La situation du smartphone est plus bizarre encore : un concentré de technologie au service d’un usager technologiquement obsolète qui souille un écran haute définition avec ses empreintes digitales. Une Ferrari attelée à un âne.

Divinités

« Celui qui ne croit pas qu’une divinité de la forêt ou de la source peut se venger si l’on souille la source ou si l’on abat la forêt, finira par détruire toutes les sources et toutes les forêts, parce qu’il n’y verra que de l’eau et du bois. » Raymond Ruyer.

Dogme

Rejeter tous les dogmes ? Résolument ! A commencer par celui-ci, qui est le plus vain : « il faut rejeter tous les dogmes ».

Ecologie

Science qui étudie les relations entre les êtres vivants et leur milieu organique ou inorganique.
Issue du pétainisme (« La terre, elle, ne ment pas »), l’écologie politique devient terre d’accueil pour le recyclage des orphelins du maoïsme avant de s’ouvrir aux déçus du socialisme.

Edgargarisme

Truisme en général bienveillant, parfois véhément, toujours indiscutable… Twitter lui a ouvert tous les chemins qui ne mènent nulle part : « Seul un nouveau mouvement citoyen animé par une pensée forte et une conscience lucide pourra ouvrir le chemin d’un monde nouveau. » Assurément !

Épitaphe

« Je vous l’avais bien dit que j’étais malade »

Évangile selon saint Marc

« Amis de tous les pays connectez-vous. Et likez vous les uns les autres » (Idi Amin Data, alias Mark Zuckerberg).

Extase

On se souvient de cette publicité pour une lessive : « plus blanc que blanc »… Le concept, ou plutôt le « mot de passe » baudrillardien d’extase peut être entendu comme : le « plus X que X », « X » étant le réel, le temps, l’information, le social, la liberté, la politique, le sexe, etc. L’information, plus vraie que le vrai, le « temps réel » plus présent que le présent, le porno plus sexuel que le sexe, l’émancipation, extase de la liberté, le mouvement Woke, extase de la diversité, les réseaux sociaux extase du social (nous diffusons (broadcast) notre vie plutôt que de la vivre, remarque Nicholas Carr).
L’Empire du bien, extase de l’Occident ?

Facebook…

Recueil de confession des enfants du siècle.
Voir : Confession

Factum non genitum

« Les êtres humains éprouvent la honte d’avoir été engendrés plutôt que fabriqués » (Günther Anders, 1956).

Homo creator, créateur de soi, entend s’affranchir de tout ce qu’il n’a pas créé lui-même : d’où l’idéologie de la technique, la philosophie « idéaliste » (voir : Idéalisme), l’art pour l’art et pour finir, le « monde virtuel »… Si l’homme est une machine, alors l’industrie devrait pouvoir la produire. On dépense beaucoup d’ingéniosité (et d’argent) pour fabriquer un être intelligent, ce que n’importe quel couple en âge de procréer peut engendrer à peu de frais, en y prenant du plaisir… C’est l’inversion du Credo : factum non genitum. Mais l’artiste ne fabrique pas ses drôles de machines (Tinguely), il les crée : nuance !

Fantasyland

« America was founded by a nutty religious cult » (l’Amérique a été fondée par les adeptes d’une religion de cinglés), rappelle Kurt Andersen, dans *Fantasyland, à ceux qui s’étonnent que les Américains aient pu élire un président « fou », tandis que les extravagances de son successeur sont qualifiées de « gaffes »…

*Fantasyland : How America Went Haywire [to go haywire : débloquer] : A 500-Year History, Random House, 2017.

Fouille-merde

Normal qu’un monde ou une époque « de merde » suscite tant de vocations de fouille-merde.

Fraternité

Des hommes libres et égaux peuvent-ils être frères ? Hobbes pense que non, et René Girard aussi. Au mieux des concurrents, au pire des ennemis mortels ? Exception : les frères d’armes. D’où le fascisme et sa passion pour la guerre.

Frontière

Abolir toutes les frontières « pour permettre la rencontre et l’échange de nos différences »… À ceci près que ce sont précisément les frontières qui permettent « la rencontre et l’échange » de « différences » dont on voit mal comment elles pourraient survivre à l’abolition de toute frontière. La mouette (de Kant) déplore que l’air qui soutient son vol la ralentisse…

Frontière

Gauchisme

L’extrême gauche n’est pas l’ennemi du système, elle en est le laboratoire.
Maladie infantile du communisme, maladie sénile du libéralisme.

Générations

La chaîne des générations ? Prenez garde qu’elle ne se brise car vous y êtes suspendu.

Global Digital Unlimited

Une entreprise rationnelle, bienveillante (de moins en moins), bien-pensante (de plus en plus) et lucrative de déshumanisation.

Hackeur

Jeune mâle (sauf dans les séries télé) peu loquace mais codeur addictif.
A l’ère numérique, le perceur de coffres devient perceur de codes.
Politisé, l’hacktivist constitue avec ses pairs une espèce de franc-maçonnerie numérique. Familièrement : frères la Bidouille (sur le modèle de « Frères la Gratouille », surnom affectueux que François Mitterrand donnait, sur le tard, aux francs-maçons).

Hédoniste

Personne qui croit qu’un vagin est plus important qu’un utérus.

Homo Creator

Une créature se prend pour un créateur et se trouve à la fin supplantée à son tour par sa propre créature : Dieu est mort, dit l’homme ; l’homme est mort, dit la machine. Au commencement était le Verbe et à la fin le Code.

Horloge parlante

Le présent ne peu être d

it.

Le temps d’énoncer qu’il est 8 heures, 30 minutes et 15 secondes, et ce n’est déjà plus vrai ; c’est pourquoi l’horloge parlante dit : « au quatrième top, il sera… ou il était… »

Humoriste

Le bouffon, qui exerçait jadis l’autorité de la libre parole défiant des autorités officielles dévoyées ou aveugles, devient dans les médias l’agent d’une rhétorique de la dérision.

« Mais si un jour (…) la rhétorique de la conviction se voyait remplacée par la rhétorique de la dérision, (…) – oh ce jour-là toi aussi et toute ta science, Guillaume, vous serez mis en déroute ! » (Jorge de Burgos in Umberto Eco, Le Nom de la rose. Voir « Rire de rien ».

Idéalisme (philosophique)

La philosophie serait-elle toujours en retard d’une guerre ?
« Commencer » à philosopher à la manière de Kant, en se livrant à la critique de la connaissance, c’est un peu comme si on imposait aux enfants de connaître la grammaire avant de commencer à parler ; ou bien comme si quelqu’un devait prouver que le feu brûle avant d’écarter sa main de la flamme : le feu ne peut être connu comme « chose en soi », seulement comme (brûlant) phénomène. Voir Réalisme.
Mais c’est pourtant au moment même où l’idéalisme (philosophique) est enfin renvoyé à ses absurdités, que le monde des hommes se met à lui donner quelque consistance : le « virtuel » est bel et bien un « monde comme volonté et comme représentation ». Voir Réalisme.

Identité

L’identité n’est qu’une construction sociale (Vulgate de l’époque) : « OK Then. If I’m not me, who the hell am I ? » ("qui suis-je donc, si je ne suis pas moi ?). Douglas Quaid, interprété par Arnold Schwarzenegger, dans le film Total Recall de Paul Verhoeven, 1990.

Idéodémie

Pandémie idéologique ; l’infodémie est une « simple » pandémie de l’information. Parmi les agents de propagation le #hashtag est particulièrement virulent…

Immortalité

L’immortalité ? Rien de plus banal, mais il n’est pas très judicieux de la rechercher du côté de la technique, c’est plutôt côté Nature qu’il faudrait regarder… Mais il n’est peut-être pas très judicieux non plus de croire qu’il y deux côtés…

Infantilisme

Voir gâtisme.

Intelligence artificielle

C’est la Pentecôte inversée : l’Esprit saint était descendu sur les hommes, à présent il les déserte pour se loger dans les machines.

Laïcité (sélective)

La dernière crise en date au sein de l’Union européenne (juin 2021) a pour objet une loi hongroise interdisant la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs – ce qui laisse à penser que l’UE, a contrario, l’admet (la recommande ?). La laïcité, décidément, recèle des mystères impénétrables. Tant pis pour Jésus et Mahomet, hétérosexuels présumés…

Langue de poix

La langue de bois politique (XXe siècle) dégénère au XXIe en langue de poix, dont les mots collent aux dents, engluent la bouche et la pensée. Les cadavres « évoluent » pareillement : du rigide au gluant.

Langue de poix.
F.-B. Huyghe : la « langue de coton »

Littérature engagée

Il existe deux sortes de littérature engagée : successivement enragée, puis encagée.

Lumières

Au pied d’un lampadaire un quidam cherche sa clé : « tu es sûr que tu l’as perdue ici ? Non, mais je préfère chercher là où il y a de la lumière. »
Les « Lumières » nous éclairent, certes, mais laissent dans l’ombre l’essentiel. La clé…

Manque

« L’homme est un animal en état de manque. Même quand il a du pain, de l’argent, de l’amour, un partenaire aux échecs, quand il ne manque de rien, il se débrouille pour manquer de quelque chose » (Jacques A. Bertrand)

McLuhan

Message, Massage, Mass Age, Mess Age (période Lacan).
« In Jesus Christ, there is no distance or separation between the medium and the message. It’s the one case where we can say that the medium and the message are fully one and the same » (période Vatilacan).

Médiologie (genèse de la)

Dieu dit « que la lumière soit » et aussitôt la lumière brille, comme si ses mots avaient agi par eux-mêmes.
Un enfant facétieux, rentrant du catéchisme, dit : « que la lumière soit », il actionne l’interrupteur et aussitôt la lumière brille, itou.
Pendant ce temps, son papa qui préside l’association des boulistes déclare : « la séance est levée » et tout le monde se lève, illico.

L’homme, à l’image de Dieu, produit avec des mots des effets spectaculaires dans le monde. Mais la création humaine requiert de la technique (l’interrupteur) et des institutions (l’association) : des « médiations » (d’où la « médiologie »).

Messianisme

Le temps de la gauche c’est le messianisme (demain, la Révolution). Celui de la droite, c’est la durée. Slogan de droite : Pourvou ké ça doure (Laetiatia Bonaparte à son fils, quand il se prend pour le Messie). Slogan libéral ça vaut combien ? Slogan de gauche : encore raté !

Morts-vivants

Avec le progrès des techniques de communication, les morts deviennent de plus en plus vivants et les vivants de plus en plus morts. Ils vont bien finir par se rejoindre.
« Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray).

Mot d’esprit

« Il fut un temps, paraît-il, où on sauvait sa tête avec un mot d’esprit.
J’imagine mieux le temps où un mot d’esprit la fait perdre »
(Montherlant)

Nature (épuisement de la)

Cette idée tellement répandue qu’un être aussi chétif que l’homme pourrait « épuiser » voire « détruire » la Nature est parfaitement grotesque. La Terre, peut-être, et encore, mais en quoi la disparition de cette poussière de planète pourrait-elle perturber, sinon infinitésimalement (grand mot pour une si petite chose), la Nature ?

Négation

La grande innovation apportée par le langage dans le monde, tient en un mot : « non ». Avec la négation, le non-être fait son apparition, si l’on peut dire. Le moindre discours évoque des êtres qui ne sont pas là mais « ailleurs » dans l’espace ou dans le temps, ou même des êtres qui ne sont plus de ce monde, les « morts ».

Nombril

Sage attitude qui consiste à se regarder le nombril afin de ne pas oublier d’où on vient.

« Je me suis fait moi-même ! », pontifie le self made man en se regardant le nombril et en oubliant de se demander pourquoi il en a un. Il serait plus avisé de vénérer cette relique en forme de cicatrice. Remède souverain contre le nombrilisme et hommage à toutes les mamans du monde. Voir Utérus.

Occidentalisme

Le mouvement politique planétaire le plus virulent se veut anti-Occidental – anti-Blanc, en fait, mais c’est un peu la même chose ; encore que l’anti-occidentalisme soit une attitude typiquement occidentale ; il est rarissime qu’une autre « culture », non occidentale, s’auto-dénigre, surtout quand elle a disparu…

Plateau télé

Site de production et de recyclage d’ « informations » et de « débats ».
Judicieusement, le téléspectateur désigne du même terme une collation insipide que l’on avale sans y penser, en regardant la télé.

Plateformes

La culture en général et les institutions en particulier sont comme des substituts à l’absence d’instincts sociaux régulateurs dans l’espèce humaine : verticales (hiérarchisées), sélectives, localisées, les institutions (l’école, le parlement, par exemple) sont des enceintes plus ou moins closes où règne une temporalité caractéristique de leur activité, souvent matérialisée par une « horloge ». Tout le contraire des plateformes (réseaux sociaux), organisées de manière « horizontale », « ouverte » (à tout le monde), « globale » (u-topique au sens propre, encore qu’on parle aussi de « sites ») et, sinon u-chronique, du moins « accessible 7/7 et 24/24 »…

Positivisme

La médiologie se veut positiviste (hommages récurrents à Auguste Comte). Et pourtant elle ne cesse de constater, avec Paul Valéry : « Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas ? »

Posthumain

Mode éphémère dans certains milieux intellectuels ou bien réalité dans laquelle nous (les mutants) serions engagés ? Les symptômes existent, entre animalisme (l’homme n’est qu’un animal comme les autres) et déploiement d’une technologie devenue autonome (Machina sapiens).

Protestantisme

Le mauvais génie du christianisme ?

Psychanalyse

Genre littéraire fondé sur la révélation d’un secret détenu inconsciemment par l’auditeur du récit : la tragédie antique dont vous êtes le héros.

Puces

« L’A11 Bionic, la puce la plus puissante et intelligente jamais intégrée à un smartphone », un « système neuronal », précise la publicité d’Apple, à propos de son iPhone X…

Pour le moment, ladite puce se limite, semble-t-il, à reconnaître son usager. Cabot, mon labrador à puces, dont le QI est à peine supérieur à celui de son maître en fait autant.

Réalisme (philosophique)

Contre le scepticisme et l’idéalisme, le réalisme philosophique considère que le monde existe indépendamment de nous, de nos croyances à son propos et des concepts pour le penser ; et que nous pouvons malgré tout le connaître. Évidence ? Certes, mais la modernité, justement, refuse les évidences – pas étonnant qu’elle finisse en Nef des fous.

Rebellitude

Extraits du dictionnaire de novlangue. Rebelle : conformiste impeccable… Conservateur : dangereux subversif…

Regards

« Tant de mains pour transformer ce monde et si peu de regards pour le contempler ». (Julien Gracq)

Renversant

La gauche ne renverse le capitalisme que pour le remettre sur ses pieds.

Retours d’âge

Les retours d’âges, en général c’est pas demain la veille, mais plutôt l’avant-veille : notre époque hypertechnologique voit le retour du religieux, ou carrément le retour à la nature, Padre Pio et Madre Bio. Ou à la manière de Balzac : le cousin Bonze et la cousine Bête.

Révolution

Toute révolution est associée à la fin d’UN monde (Ancien Régime, empire de Tsars, ancien empire chinois…) en vue d’un autre monde : l’avenir est requis. Mais si l’avenir est déjà advenu, alors la révolution est (devenue) impossible, voire impensable… La seule perspective, aujourd’hui, est celle de la fin DU monde. Encore que le techno-capitalisme, du transhumanisme aux projets d’émigration vers une autre planète, envisage sans rire de nous extraire du monde…

Robot

Lego transcendantal

Le rêve (ou le cauchemar) du médiologue : un être pleinement matériel et technique qui ressemble de plus en plus à un « sujet ». La prothèse absolue, en quelque sorte. Au cinéma : Frankenstein, ET, IA, Robocop, Terminator, Avatar, etc.

Occasion de saluer enfin un ancêtre qui en serait UNE (Mary Shelley, la maman de Frankenstein).

Roman

« L’ennui de n’être que soi peut devenir insupportable. C’est ainsi qu’on en vient à écrire des romans » (André Bleikasten, biographe de Faulkner)

Roman national

Une histoire dont nous sommes les héros.
Le roman national ayant remplacé l’Histoire de France, on nous sert à la place des histoires emmerdantes et beaucoup moins vraisemblables.

Rythme

Le rythme est un puissant moteur, un médium total : il communique un mouvement à un sujet qu’il transforme en vivant métronome ; il captive le corps et l’âme, et même l’esprit quand il met la parole en musique. L’omniprésence de la « musique » inscrit chaque instant de notre existence dans le rituel d’une religion inavouée.

Scalpel

« Je n’ai pas trouvé d’âme sous mon scalpel »
Le mot est prêté à Cabanis (entre autres) dont l’âme hante pourtant le Panthéon et le lycée de Brive-la-Gaillarde.

Secrétaire

De nos jours les secrétaires préfèrent être appelés assistant(e)s.
D’où il ressort que les patrons à leur tour sont devenus des assistés. On passe d’une société du taire (pour régner) à une société du care (pour soigner).
Panser le monde ou le langer ?

Selfie

Dispositif permettant de mettre le monde au second plan. Photographier avant de regarder : déjà, le smartphone fait écran au spectacle et en tue la jouissance immédiate ; mais pour prendre un selfie, on lui tourne carrément le dos. En fait, ce qui est vu et « partagé », c’est d’abord l’écran : « le spectacle, c’est l’écran », dirait McLuhan.

Sens commun

Capacité de jugement présumée commune à tous les hommes, dans l’ordre de la vérité, mais aussi de la pratique, de la morale, du goût, de la politique, etc. Le bon sens, mais bien partagé (commun).

Péjorativement : opinion vulgaire, la « doxa » que des philosophes opposent à leurs cogitations critiques, les idéologues à leurs folies et les bien-pensants à leurs vertueuses calembredaines.

Silence

« La disparition du silence doit être comptée parmi les indices annonciateurs de la fin » (Cioran).

Singe savant

Dans tout homme il y a un singe qui veille…

« Nous sommes le métabolisme qui est le singe en nous, et nous sommes l’intelligence, qui produit les idées et la culture. Et ces deux choses ont co-évolué en s’aidant réciproquement. Mais elles dont fondamentalement différentes… Ce qui est bon chez les humains, ce sont les idées [the idea thing] pas l’animal [the metabolic thing]. »
(un “computer scientist” cité par Nicholas Carr, médiologue américain)

Smartphone

Le smartphone est un appareil qui numérise son usager et le téléporte dans un autre monde, où l’esprit (software) se greffe sur la matière (hardware) en court-circuitant le vivant (bioware). La partie utile de l’usager, son « identité numérique », est extériorisée dans le Cloud aux bons soins de Big data.

Équipé d’outils de surveillance (micro, caméra…) il espionne en même temps son usager aux frais de celui-ci. Deux équipements pour le prix d’un seul : merci Steve Jobs !

Super-héros

The Boys est une série télévisée américaine à succès tirée d’un bande dessinée, diffusée dans le monde entier depuis juillet 2019 sur Prime Video (Amazon). Pour une fois, les super-héros y sont des bad boys qui abusent de leurs super-pouvoirs au lieu de les utiliser pour faire le bien. Une « satire » évidemment « décalée » où le « fascisme » est véhiculé par les… réseaux sociaux. Par bonheur, un groupe de good boys, mené par… un agent de la CIA a entrepris de mettre tout ce vilain monde hors d’état de nuire, tout en dévoilant leurs « sales secrets », dans une « quête héroïque ». Si vous n’avez pas compris le message, c’est à désespérer…

Temps

De toutes les prières au Tout-puissant, Ô temps suspends ton vol est la plus vaine.
On peut néanmoins jouer avec le Temps, ce dieu implacable, en composant des histoires où la fiction, convoque le passé et le futur à notre guise, anachroniquement.
Voir : Numérique (la machine à démonter le temps).

Titanic

Notre monde, c’est le Titanic : un chef d’œuvre de la technique désamarré qui erre sur l’océan, sans autre limite qu’un obstacle naturel : un iceberg détaché de la banquise par le réchauffement climatique ; un Lalaland qui chante et qui danse avant de sombrer, mais vertueusement : les femmes et les enfants d’abord…

Touriste

Résident ou nomade, le touriste erre dans un parc d’attractions ; pour lui le monde est au mi

eux un spectacle, au pire un « fond » pour les selfies. Synonymes : dernier homme, homo ludens, bobo…
Le grand remplacement : dans les sites les plus ravagés, ils sont plus nombreux que les autochtones ; grâce à Airbnb ils remplacent les habitants dans leurs habitations.

Transparentalité

Nouveau droit de l’homme dans une société où les technologies de la procréation et les mœurs se diversifient à tel point que la notion même de parents biologiques et a fortiori leur identification deviennent problématiques. Requiert des techniques de traçabilité dont le scandale des lasagnes à la viande de cheval a montré les limites.

Union européenne

Objet politique non identifié (Jacques Delors). Histoire : un tournoi en quatre manches : de Gaulle-Adenauer (avantage France), Giscard-Schmidt (égalité), Mitterrand-Kohl (avantage Allemagne), Macron-Merkel (fin de partie).

Universalisme

Il y a deux formes d’universalité : celle, descriptive, de l’espèce humaine, et celle, prescriptive, de l’universalisme, qui se croit vertueux mais peut dégénérer en xénophobie, la peur ou la crainte de ceux qui sont différents, jusqu’à leur faire la guerre et détruire leur société ou leur culture au nom du « droit d’ingérence », pour les contraindre à l’égalité ou les obliger à être libres, comme dit le charmant Rousseau.

Utérus

Organe creux, musculeux, situé dans la cavité pelvienne de la femme, où s’effectue la gestation.

Laboratoire avancé, capable de produire un être doué d’intelligence. C’est là qu’ont été conçus Aristote, César, le Christ, Jeanne d’Arc, Voltaire, Karl Marx, Brigitte Bardot, le général de Gaulle, et tous les prétendus self made men (et women).

« La grand-mère parla de son utérus avec beaucoup de sentiment et réussit à lui donner certaine présence. » (Marcel Aymé, Le Bœuf clandestin, 1939).

Ville Lumière

Haussmann rase le Paris médiéval pour livrer la ville à la circulation et à l’hygiène. Et aux forces de l’ordre : circulez, il n’y a rien à voir. Mais lors de la Grande Expo de 1900, « Paris Ville Lumière(s) », le site le plus visité est le simulacre de Paris médiéval, en carton-pâte.

Zombie

Guerre de tous contre tous, de chacun contre chacun, et de chacun contre soi-même : les États-Unis ressemblent de plus en plus à ces films (américains) de science-fiction où à la suite d’une catastrophe écologique, des zombies très méchants et très contagieux, qui s’estiment victimes des humains (avec quelque raison, il faut bien le dire), entreprennent de les éliminer, ou mieux, de les convertir (par contagion) à leur triste état de morts-vivants.


103 termes.