Accueil > Chroniques > Vérités alternatives (correctes)

Vérités alternatives (correctes)

Paul Soriano, 8 juillet 2018

Dans une chronique sur les relations qu’entretiennent les jeux vidéo avec l’histoire, et à propos du jeu Kingdom Come : Deliverance, Corentin Lamy, mentionne « le choix polémique des développeurs de représenter une Bohême médiévale exclusivement blanche. » Ce choix « polémique » (sic) de blanchir le Bohémien (mélange de Celtes de Germains et de Slaves, à ne pas confondre avec les Roms) nous interpelle en effet…
Comme quoi les vérités alternatives (une Bohême médiévale peuplée de Noirs ou de Peaux-Rouges) ne sont pas le monopole de la fachosphère ou de la Trumperie, et peuvent aussi bien contribuer à une vision plus correcte (alternative) du monde en général, et de la Bohême en particulier. A noter que cette chronique se trouve dans le Monde daté du 2 mars 2018, paru « en réalité » à Paris le 1er. Vérité en deçà du périphérique, erreur au-delà…

NB. « La bohème, la bohème / Ça ne veut plus rien dire du tout » (Charles Aznavour, « La Bohème », à ne pas confondre avec l’opéra de Puccini).


Références

In medio veritas