« Et si je me trompe, je sais que vous me corrigerez » (Jean-Paul II)

Visiteurs connectés : 4

Accueil > Les temps qui viennent > Hégémonie

Hégémonie

Plus de pères, ni de juges ni même de leaders : des maîtres

Un régime hégémonique se veut post-politique : la gouvernance plutôt que le gouvernement ; des partis politiques factices ; plus d’opposants, des délinquants ou des « anormaux », ou des « tyrans anachroniques » ; plus de frontières, plus de corps politiques (souverains), en effet, un grand réseau à la place… Totalitaire ? Non, inclusif !

Mais l’effacement DU politique ne met pas fin à LA politique, bien au contraire : l’Union européenne, qui n’est pas un corps politique, mais où l’on fait beaucoup de (la) politique, illustre bien ce paradoxe… L’amenuisement des enjeux ne dissuade pas de jouer…